CHIRAGIAN ARCHAVIR - CHALIAND GÉRARD
La dette de Sang - Un Arménien traque les responsables du génocide 1921-1922 - précédé de Le temps des assassins
Pb, grand in-8, 332 pp. , avec deux cartes. Traduction de "The legacy" de l'anglais par Annick Pélissier. Backcover: En 1915-1916, plus d’un million d’Arméniens sont déportés et massacrés par le gouvernement jeune-turc. Malgré l’effondrement de l’Empire ottoman, allié de l’Allemagne et de l’Autriche, au lendemain de la guerre, aucun « procès de Nuremberg » ne châtie les auteurs du premier génocide du XXe siècle. La Fédération révolutionnaire arménienne (Dachnak) décide alors de rendre justice elle-même. Des militants chargés d’exécuter les responsables majeurs du carnage se lancent sur leurs traces à travers toute l’Europe. Archavir Chiragian (1900-1973) est à la fois le témoin du génocide et l’acteur de la longue traque qui s’ensuivit. Il rapporte, dans ses souvenirs, comment âgé d’une vingtaine d’années, il a pourchassé à Rome l’ex-Premier ministre du gouvernement jeune-turc, et à Berlin l’idéologue du mouvement, tous deux en tête de la liste noire dressée par les victimes de l’extermination. De capitale en capitale, de train en train, de service secret en service secret, ce roman vrai d’une vengeance froide se lit avec émotion et passion.
€ 20.0

BUY