Céline Louis-Ferdinand
Voyage ...
Du Louis-Ferdinand Céline, il y en avait pourtant, dans cette vente du 16 octobre. Et c’est lui qui a tout écrabouillé, avec un exemplaire du tirage de tête de l’édition originale du «Voyage au bout de la nuit». Ce n°1 d’un tirage de 10, publié comme il se doit chez Denoël et Steele éditeurs en 1932, était estimé entre 60 et 80.000 euros. Au terme d’une bataille d’enchères entre huit téléphones, il a été acheté 165.000 euros.

Ce n’est pas seulement parce que le livre est dans un état impeccable. C’est surtout que selon l’expert de la vente, Jean-Claude Vrain, il s’agit très vraisemblablement de l’exemplaire personnel de l’écrivain le plus scandaleux du XXe siècle. Le genre de détail qui, manifestement, a un prix.
201403122209