PIRARD Joseph

Le pouvoir central belge et ses comptes économiques 1830-1913

In-8° sous reliure et jaquette (tachée) d’éditeur, 529 p. (Histoire Quantitative et Développement de la Belgique au XIXe Siècle, tome VI, volume Ia). Extrait de l'introduction : « Le présent travail est une contribution à une étude de la croissance économique et du développement de la Belgique au XIXe siècle. Il s'inscrit dans le cadre d'une vaste recherche mise en chantier au début des années 60 par le Centre « Histoire quantitative et développement » de l'université de Liège, et dont le thème général est l'étude de la croissance économique et du développement global de la Belgique avant et après la révolution industrielle. Le programme de cette recherche comprend différentes étapes. La tâche actuelle que s'est assignée le Centre consiste en une analyse macroéconomique de la période 1830-1913. Cette tâche s'effectue par l'étude verticale de six grands secteurs : la population, le produit physique (industriel et agricole) ; les relations économiques internationales ; l'État et les finances publiques ; la monnaie et le crédit ; les moyens de communication ; et par la reconstitution horizontale du produit national aux environs de 1845, 1880 et 1910. Dans le plan, ainsi défini, de cette recherche générale, l'objet de notre travail est double. Il s'agit, tout d'abord, d'élaborer des séries longues des recettes et des dépenses des pouvoirs publics, depuis la révolution de 1830 jusqu'à la veille de la première guerre mondiale. Il s'agit, ensuite, de rechercher les causes et les conséquences de l'évolution que l'on aura constatée. Par rapport à des tableaux de type « normatif », en ce sens qu'ils se proposeraient d'éclairer et de guider les décisions de la puissance publique, nos séries longues ont un caractère « positif », en ce sens que notre recherche reste indépendante de tout jugement de valeur. Notre travail vise à décrire l'évolution des finances de l'État, et à déterminer les relations qui lient cette évolution aux variables économiques, sociales ou politiques, significatives de la période 1830-1913. Notre préoccupation essentielle n'est pas de décider, en partant de jugements de valeurs explicites, quelle aurait dû être une bonne organisation de l'activité économique au XIXe siècle. »

PIRARD Joseph@ wikipedia

€ 35.0