PETERS Pierre-Jean

Rien à signaler

Broché, in-8, 322 pp.
Journal personnel de la 1ière Guerre Mondiale, du 5 Août 1914 au 31 Août 1918.
De la page 31 (5/8/1914): "Tout le monde est triste ici, les figures se sont assombries, les gens circulent silencieusement dans les rues; l'angoisse, l'incertitude sur l'issue de cette lutte inégale pèsent lourdement sur les coeurs. (...) Beaucoup de personnes pleurent. Je suis triste également, infiniment triste quand je pense à Luce, à Louise et à Jeanny."
Note LT: Il n'y a donc pas question de partir en guerre en chantant, comme certains historiens veulent laisser croire.

L'Odysée de Peters pendant la guerre:
Sclayn > Wartet > Vedrin > Champion > Bouge > Wartet (Haie-du-Loup) >
Champion > Beez > Bonnine > Gelbressée > Bonnine > Champion > Wartet > Bioul > Couvin > Bourlers > Signy-le-Petit > Auvillers-les-Forges > Champlin > Aouste > Liard > Laon (en train vers Rouen) > La Fère > Jussy > Ham > Nesle >
Chaulnes > Villers-Bretonneux > Amiens > Darnetal > Rouen (28/8/1914) > Petit-Quéville > Petit-Couronne > Saint-Jacques > Rouen > Darnetal > Saint-Jacques > Quiévreville > Darnetal > Rouen > Le Havre (en train) >En bateau direction Folkestone >En bateau vers Ostende > Zeebrugge (en train) > Brugge > Gand/Gent > Lokeren > Hamme (salle Concordia) > Sint-Niklaas > Beveren-Waas > Vrasene > Haasdonk > Burcht > Kontich > Waarloos > Putte (près de Malines/Mechelen) > Rijmenam > Kontich > Elversele > Sombeke > Sint-Niklaas >Elversele > Sombeke > Sint-Niklaas > Hamme > Grimbergen > Dendermonde (en feu et ruines) > Sint-Gillis > Lebbeke > Opwijk > Lebbeke > Dendermonde > Hamme > Moerzeke > Hamme > Elversele > Sombeke > Waasmunster > Lokeren > Sinaai > Wachtebeke > Sleidinge > Aalter > Brugge > Oostende > Gistel > Westkerke > Gistel > Ichtegem (13/10/1914) > passage de l'Yser (15/10/1914) > Stuivekenskerke (hameau de Kaaskerke) > Diksmuide > Oostkerke > Lampernisse > Keiem > Stuivekenskerke (cabaret Lettenburg)(25/10/1914) > Oostkerke (26/10/1914) ... et puis ce sont les tranchés qui l'attendent. On parle de 'secteurs': secteur Pervijze, cantonnement de repos à Wulveringem, secteur de Nieuwpoort, secteur 'de Drie Grachten', secteur Ramskapelle, ...
'Le vendredi 24 septembre 1915 je suis parti pour le camp d'instruction des mitrailleurs à Criel-sur-Mer. J'y suis resté jusqu'au samedi 5 février 1916.' (p. 231)

A la page 23 nous lisons une vieille coutume pratiquée à Hasselt: "Quand un homme, même marié, rendait trop souvent visite à une femme, il risquait de se voir 'poser un tram'. Un farceur - ou un jaloux - porteur de deux seaux légèrement troués à leur fond (remplis de chaux liquide et tenus éloignés du corps par un cerceau) traçait à travers les rues deux lignes blanches parallèles figurant les rails d'un tram ... chemin dénonciateur reliant les habitations des deux coupables."

Noot LT: Cerceau: Met een een emmerjuk kon één persoon twee emmers dragen. Het is een balk met een uitsnijding voor de hals. Aan de uiteinden van de balk vertrekken twee kettingen met onderaan een haak. Die werd bevestigd aan de emmer.


PETERS Pierre-Jean@ wikipedia

€ 20.0