BEYTS, représentant du peuple
BEYTS, Représentant du Peuple, Député au Conseil des Cinq-Cents, Au citoyen Saint-Aubin, professeur de législation à Paris. 17 Messidor an 5 (5 juillet 1797).
Sans couverture, 10 pp., 13x21cm. Forte attaque de Beyts contre Saint-Aubin concernant la vente des biens nationaux en Belgique. Beyts met en doute l'utilité des ventes et le mode d'aliénation. Nous citons: "Je le déclare: tant qu'on accorde aux uns plus qu'il ne leur est dû, tant qu'on ravit aux autres une partie de leurs droits, il y aura action & réaction dans la République." (p. 10) Note sur BEYTS Joseph François: °Bruges 1763 +Bruxelles 1832, jurisconsulte, carrière magnifique pendant le régime français.

€ 125.0

Bestel